Danse

« Nothing Works » – Simon Wehrli & Jasmina Križaj
Restitution publique d’ateliers

 

ve 18 septembre à 15h sur l'Esplanade

Simon Wehrli et Jasmina Križaj débutent une recherche dans laquelle le bassin, institué comme lieu originaire du corps, est tourné et retourné indéfiniment. Les deux artistes organiseront des workshops collectifs pour un groupe d’enfants et un groupe d’adultes non-danseurs. A l’issue de leur travail, les deux groupes et les danseurs se produiront sur l’Esplanade du Crochetan (Foyer en cas de mauvais temps) à l’occasion d’une restitution publique et gratuite.

 

 

 

L’atelier «Nothing Works (Shakira, Shakira)»
Dans le cadre de notre recherche autour du tour du bassin nous développons également un format d’ateliers dans le but de partager notre pratique autrement que par la performance. En tant que participant à cet atelier d’essai, vous serez guidé à différentes étapes de notre recherche. Le point de départ est la pratique de faire le tour du bassin. Notre pratique n’appartient à aucun style ni à aucune méthode – nous définissons nous-mêmes en quoi consiste la pratique à mesure que nous continuons à la découvrir. Ce n’est pas du twerk, ce n’est pas de la danse du ventre, ce n’est pas ésotérique. Mais parfois, c’est un peu tout cela. Nous considérons que le cercle du bassin est un moteur qui met en action d’autres choses (comme la voix, l’imagerie, les souvenirs). Plutôt que d’être simplement une expérience d’apprentissage, nous souhaiterions que cet atelier se transforme en un événement performatif.

 

Simon Wehrli et Jasmina Križaj
Simon Wehrli (CH) et Jasmina Križaj (SI) collaborent régulièrement depuis 2011. Entre autres, les pièces False Entries (2012), Greatest Hits (2013) et Nature Poetry (2018) ont été créées. Ils explorent comment les qualités spécifiques du mouvement évoluent avec le temps et sont transmises au public. Parallèlement à la recherche physique, ils ont également commencé à développer des méthodes pour documenter le travail à travers des écrits, des peintures et du son. Parfois, ces soi-disant sous-produits font également partie intégrante des chorégraphies.

 

 

Ce projet est organisé dans le cadre de Residance, un projet de Reso – Réseau Danse Suisse, le Théâtre du Crochetan, le TLH Sierre, le Zeughaus Kultur Brig et le Service de la Culture de l’Etat du Valais.