Exposition

Luxuriance
Exposition de Michaël Cailloux

 

sa 18 septembre à 17h30 - vernissage public

La Galerie du Crochetan est heureuse d’accueillir l’artiste prodige Michaël Cailloux à l’occasion de Luxuriance, sa première exposition personnelle en Suisse.

 

L’exposition vise à rendre compte du processus créatif de l’artiste tant son travail est fascinant, riche et complexe, en révélant les diverses phases de sa démarche, de ses merveilleux dessins aux feutres fins ou à l’encre de Chine à ses foisonnants papiers peints déployant ses plus belles compositions chromatiques. En effet, Michaël Cailloux est un véritable virtuose. Ses œuvres se déclinent des gravures à l’eau-forte et aquatinte aux « bijoux muraux » ciselés dans le cuivre, en passant par le papier peint, la papeterie fine, les illustrations de livres pour enfants, le textile.

 

A l’heure où expression poétique et virtuosité technique ont, semble-t-il, perdu de leur portée, Michaël Cailloux imagine un univers luxuriant plein de délicatesse, de sensibilité, empreint d’un raffinement extrême et non dénué d’humour. Ses songeries féériques, magnifiées par un jeu formel et chromatique, reflètent la richesse de son imaginaire, tandis que ses mises en scène ludiques et sophistiquées nous convient à élaborer nos propres narrations en « jouant » avec ses histoires.

 

Passionné par les insectes, les natures mortes, l’Art Nouveau, Michaël Cailloux exalte le territoire de la faune et de la flore grâce à une palette de couleurs éclatantes. Tel un magicien détenant la clé des secrets enchanteurs, il crée comme si le monde était un perpétuel miracle.

 

Extrait du texte de Julia Hountou, Docteure en histoire de l’Art et curatrice de l’exposition

 

Réservation

Entrée gratuite
18 septembre - 23 décembre 2021

Ajouter à mon calendrier

Biographie

Depuis l’enfance, Michaël Cailloux se passionne pour le dessin et ne peut s’empêcher de crayonner partout où il passe. En 1998, il obtient un diplôme supérieur des arts appliqués de l’École Duperré avec un mémoire entièrement consacré à « la mouche » du XVIIIème siècle.

 

Il crée l’année suivante la société « Atelier LZC » avec laquelle il élabore des créations sur mesure pour des marques renommées comme Baccarat, Cartier, Habitat, Van Cleef & Arpels, S.T. Dupont…

 

En 2009, il se lance dans une nouvelle aventure artistique et se forme aux techniques du bijou et de la gravure à l’eau forte. Nait alors un concept de détournement tout droit sorti de son imaginaire : des « bijoux muraux » en cuivre sculptés avec patience et minutie, accompagnés de leurs estampes. La mouche, symbole de vie et de mort, devient alors la signature de toutes ses œuvres faisant référence aux natures mortes du XVIème siècle. Un travail de recherche qui lui vaut d’être finaliste du concours Gravix en 2015, et présenté dans le livre « Encore ! The New artisans » publié chez Thames & Hudson en 2015.

 

En parallèle, il poursuit sa passion pour le design en utilisant les dessins préliminaires de ses œuvres pour des collections en série limitée : foulards, papiers peints, papeterie d’art…Il coécrit le manuel de référence  « Design Textile – le métier, la tendance, la création » paru en 2013 aux Editions Eyrolles.

 

Michaël Cailloux enchaine les collaborations et réalise des collections sur mesure. Il a notamment recouvert la galerie de la Madeleine de ses papiers peints pour le restaurant Lucas Carton (Paris 9ème). En 2016, il participe à la première collection Dior Maison avec un jeu de cartes hommage à Christian Dior entièrement dessiné à la main et des carnets d’art numérotés et signés.

 

En 2017, il se distingue avec la sortie de « Merveilleuse Nature » aux Editions Thierry Magnier, un livre d’artiste à la fabrication extrêmement soignée recommandé par le magazine d’art contemporain « L’Oeil ».  Il présente également à Londres sa première collection de linge de lit imprimée et brodée à la main, réalisée en partenariat avec Vis-à-vis et The Invisible Collection.